10 juillet 2007

Etre une femme...

femme_battueEn France, en 2007, une femme meurt tous les 3 jours, sous les coups de son conjoint.

Dans un des pays les plus riches du monde, dans une des démocraties les plus modernes...

Et que dire de toutes ces fillettes qu'on excise encore dans certains pays, de ses femmes voilées des pieds à la tête qui n'existent que pour et par leur mari...

Je ne saurais trop conseiller à toutes les femmes, mais aussi à tous les hommes, la lecture du livre de Benoite Groult, sur la condition de la femme à travers les âges, Ainsi soit elle.

Ouvrage extrêmement bien documenté, où ce qu'on y découvre, ou que l'on s'est dépéché d'oublier, fait froid dans le dos.

De l'emprise des hommes au quotidien sur les femmes, aux actions les plus inommables pour réduire la moitié de l'humanité sous domination.

Ce livre a beau dater de 1975, il reste désespérement d'actualité.

Il est important de prendre conscience de tous les droits que nous, femmes, n'avons que trop récemment acquis (ou devrions-nous dire, récupérés), pour ne pas oublier...  pour se battre encore pour les conserver...

Indispensable aussi de se rendre compte que la bataille pour l'égalité des femmes et des hommes est loin d'être gagné, bien loin de nous, mais ici aussi.

Et qu'il faut continuer!

Ce livre, formidablement bien écrit, devrait faire partie à mon sens, du programme scolaire de tout lycéen.

Pour que certains actes barbares ne se reproduisent jamais, et pour que ceux qui perdurent s'arrêtent enfin.

Je vous mettrai de temps en temps quelques citations, car ce livre a été pour moi une révélation, et j'aimerais tellement qu'il passe entre toutes les mains.

Bonne lecture!

Posté par Maiw à 15:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur Etre une femme...

    j'aime bien

    C'est le genre de livres qui m'interresse... pas seulement par rapport à son sujet mais aussi parce qu'il est bien documenté comme tu dis...Comme ça je pourrai ressortir des vérités que personne pourra contester lorsque j'entends dire des choses qui me font bondir...
    très utile donc...
    En ce qui concerne les femmes voilées, par contre je m'exprime jamais car je me trouve extrèmement mal placée... On porte nous même assez de "tchadors invisibles" comme ça pour jeter la première pierre...

    Posté par mag, 10 juillet 2007 à 20:07 | | Répondre
  • "Des tchadors invisibles"

    Va au bout de ton raisonnement. Qu'entends-tu par là?
    Sinon, je tiens à préciser que ce ne sont pas les femmes voilées que je juge, puisqu'elles sont totalement sous emprise... mais les sociétés qui acceptent cela que je dénonce, et tous ces hommes qui y trouvent leur compte...

    Posté par Maïwenn, 11 juillet 2007 à 10:21 | | Répondre
  • moi j'ai arrêté

    De juger ces sociétés, chacun son boulet il ya beaucoup à faire déjà dans la notre...
    C'est commesla politique des pays totalitaires, j'ai rencontré une vietnamienne qui était très contente de la politique de son pays, elle trouvait que chez nous c'était trop le bordel... elle a été élevée comme ça, chacun son idéal...
    c'est pareil pour les femmes voilées,pour certaines enlever leur voile c'est comme si on te demandait de te mettre à poil dans la rue...
    là où je m'insurge bien sur c'est lorsque on force les femmes à le faire... il faut donc ne pas baisser les bras, ce n'est pas ce que je veux dire.

    Nos tchadors invisibles c'est tout ce que les femmes sont obligées de faire par tradition: se colorer les cheveux lorsqu'ils deviennent gris, se peindre les ongles, s'épiler...faire des régimes, voire avoir recours à la chirurgie...
    Sans oublier les comportements a avoir/ ne pas avoir en société...
    non la femme occidentale n'est pas épargnée...sauf que nous c'est au nom de la mode et du marketing qu'on fait tt ça, je me demande c'est quoi le pire...

    Posté par mag, 11 juillet 2007 à 12:22 | | Répondre
  • mauvais timing

    Sympa le blog, j'aime bien
    ;p

    Posté par Ssmoke, 13 juillet 2007 à 19:02 | | Répondre
  • Portnawak!

    Hey, tu déconnes! T'aurais pas pu trouver un autre pseudo quand même?! Ssomke! Pour un doc, ça craint!!!
    Je persiste, Ssalopette, c'est quand même mieux?!
    Et ce café, alors, on se le prend quand?!!!

    Posté par Maïwenn, 13 juillet 2007 à 19:59 | | Répondre
  • Quand tu veux, ma belle!
    Mais que veux-tu, à propos de mon "pseudonyme", c'est le premier truc qui me soit venu....J'ai bien pensé un instant que ça sone un peu "fumeux", mais en fait j'aime bien, ça fait genre...^^

    Sur l'égalité homme-femme, je n'ai malheureuseement rien de nouveau à dire, à part que je dois, aussi loin que je m'en souvienne, mes plus grandes joies et mes plus profonds désarrois à des femmes. C'est pourquoi je vous aime, et vous crains à la fois...Mais au final la vie sans vous n'a aucun sens.

    Et, oui, il faut se battre, encore et encore, pour faire espérer les hommes, et les femmes, en une vie meilleure, où les conflits ne se règlent plus par la force brute, mais par le dialogue et l'acceptation de l'autre...

    Bon c'était le quart d'heure peace and love, je m'arrête là ou on va me taxer de michaeljacksonnism (pas si con d'ailleurs, dommage qu'il ait une affection si ambigüe pour les mioches).

    Permettez moi enfin de dévier un peu sur le sujet du tchador : un tchador, de mon point de vue de mâââle, ça veut dire "pas touche, chasse gardée". Y a que son mari et sa famille qui pourront la voir telle qu'elle est.
    1 - moi, ptit noichi déraciné et réimplanté en banlieue parisienne, j'ai aucune chance avec elle (déjà qu'c'est pas facile en temps normal)
    2 - elle, même si je lui plais, porte sur elle le poids des traditions...
    Je respecte, mais je n'aime pas les traditions, quand elles nous emprisonnent et nous poussent à l'absurde.

    Posté par Ssmoke, 14 juillet 2007 à 00:39 | | Répondre
  • Le pire?!

    Mag> J'entends bien ce que tu veux dire sur nos propres démons... et sur notre esclavage moderne.
    Je suis tout à fait d'accord avec toi, il y a déjà beaucoup à faire dans notre propre société et outre la dictature de la mode, il y a l'inégalité des tâches quotiennes encore trop ancrée dans les esprits comme allant de soi, les différences de salaire, les postes de pouvoir remplis tellement plus souvent par des hommes, etc, etc.
    Néanmoins, je ne crois pas qu'on puisse comparer la dictature marketing et la burka. Cela me semble même un peu dangereux.
    Ce n'est pas une question d'idéal mais de domination et de manipulation.
    L'exmple de la vietnamienne ne me convainc pas, mais on pourra en rediscuter, ça m'intéresserait beaucoup...
    C'est vrai qu'on nous harcèle avec le culte de la minceur et le dernier sac à la mode. Mais personne ne nous oblige véritablement à porter du mascara et je ne pense pas que cela puisse remettre en cause très profondément notre identité.
    Les femmes dont on ne voit que les yeux risquent leur peau dans certains pays pour montrer autre chose! Ce n'est pas de l'ordre du choix mais de celui de la survie. Ce n'est pas leur propre pudeur qu'elles défendent. Elles sont recouvertes en signe d'appartenance exclusive à leur mari, elle n'ont plus d'identité à proprement parler... Et si certaines femmes y adhérent, cela vient du lavage de cerveau savamment orchestrée de toute une société, au nom de la religion. (Dieu aura toujours bon dos!).
    Alors oui, nous avons encore beaucoup à faire ici, mais il y a bien pire plus loin, et on ne doit pas l'accepter au nom de la diversité culturelle quand il s'agit de la remise en cause du statut même d'être humain...
    Mais je reste d'accord avec toi, sur le fait que le combat commence dès notre pallier et qu'il ne s'agit pas de s'insurger contre d'autres ignominies en montant le son de la télé lorsqu'on entend la voisine se faire tabasser!!!

    Posté par Maïwenn, 16 juillet 2007 à 15:16 | | Répondre
  • je suis d'accord avec toi la diversité culturelle n'est pas une excuse pour fermer les yeux face à toutes ces atrocités perpétuées sur les femmes, notemment l'excision, la burka qui cache tout...
    Je voulais juste dire qu'il ne fallait pas forcément stigmatiser le voile surtout en tant que femme occidentale, on se rend pas bien compte de ce que ça signifie je pense...j'ai connu des étudiantes très libres (sauf vis à vis de leur religion) qui portaient le voile et en étaient fières...
    peut être un lavage de cerveau comme tu dis... mais je pense pas que çe soit à nous de leur demander de l'enlever...

    Posté par mag, 16 juillet 2007 à 16:24 | | Répondre
  • Certes ce n'est pas à nous de leur demander de l'enlever, mais devons nous nous taire?

    Posté par Ssmoke, 18 juillet 2007 à 13:54 | | Répondre
Nouveau commentaire